Répression d’Octobre 61 à Paris : seulement un “crime d’État” ?

Publié le : dans la catégorie : Clcs, Conférences

“Répression sanglante”, le mot est lâché depuis quelque temps déjà. Longtemps occultée, la répression des manifestations algériennes du 17 octobre 1961, à Paris, a fini par resurgir et interpeler les consciences. Pour sûr, les faits, largement connus aujourd’hui, elle relève du “crime d’État”. Mais une telle qualification ne joue-t-elle, pas en fin de compte, en défaveur d’interrogations plus fondamentales : d’un côté, celle du fait colonial, lui-même, et d’un autre, celle de cet objet politique qu’il faudra finir par nommer, la “République coloniale”.

C’est dans cette optique et au travers du prisme de l’universalité des principes républicains que nous entendons remémorer et approcher ce moment de l’histoire de France.

Nous en débattrons, à l’Espace Robespierre (2 rue Robespierre, Ivry-sur-Seine (métro Mairie d’Ivry), le vendredi 19 octobre 2018 à partir de 19 :00.

Coorganisés avec La France insoumise d’Ivry, nos échanges seront introduits par une projection du film “Octobre à Paris” de Jacques Panijel et les interventions témoignage de Mohamed DAHMOUS, militant de longue date de la gauche algérienne et temoin de l'évènement, et d’Alain Ruscio, Historien dont les travaux traitent de la période coloniale et de l’histoire de la gauche.

Partages

shares